yogi chakras et nadis

Le corps énergétique comprend le système des chakras et des nadis, on l’appelle également corps subtil.

Ce système n’est pas « palpable », on ne trouvera ni chakra ni nadi lors d’une opération chirurgicale, tout comme les émotions que nous ressentons, et pourtant nous ne pourrions douter de leur existence.

Pour les septiques qui ont besoin de preuves scientifiques, le Dr Hiroshi Motoyama a inventé des machines qui peuvent mesurer l’énergie vitale du corps, et permettent d’évaluer l’activité des chakras et des nadis.

Les nadis :

Ce sont des canaux énergétiques, comme les méridiens, dans lesquels circule prana, l’énergie vitale contenu dans l’Univers (constitué des 5 éléments), dans l’air, dans le souffle, il en existe 72 000 selon les textes, mais on en retient 3 principaux : Ida, Pingala et Sushumna.

Ida nadi, à gauche de la colonne vertébrale, canal lunaire, féminin, passif, froid, relie la narine gauche à muladhara chakra, amène la détente.

Pingala nadi, à droite de la colonne vertébrale, canal solaire, masculin, actif, chaud, relie la narine droite à muladhara chakra, amène la vitalité.

Sushumna, au centre, longe la colonne vertébrale, ce canal, neutre, contient vajra nadi et chitra nadi, relie sahasrara chakra et muladhara chakra, dans ce canal monte la Kundalini, énergie très puissante endormie à la porte de Sushumna, lors de son éveil.

Les chakras :

Ce sont des roues d’énergies, des carrefours de nadis, ils reçoivent, convertissent et diffusent Prana, l’énergie vitale, il en existe des milliers mais on en retient 7 principaux :

La pratique du Yoga, de par ses techniques posturales, respiratoires et mentales, permet d’améliorer le fonctionnement des chakras, la purification des canaux, favorise l’équilibre des différents courants énergétiques et optimise la circulation énergétique globale.

Les Granthis :

Dans le corps énergétique il existe 3 « nœuds », un des défi de l’être humain est de les dénouer…

Brahma Granthi, situé dans muladhara (parfois dans manipura selon les textes), c’est le premier obstacle à la montée de la Kundalini, le dénouer permet de se libérer des attachements physiques, matériels.

Vishnu Granthi, situé dans anahata chakra, c’est le deuxième obstacle à la montée de la Kundalini, le dénouer permet de se libérer des attachements émotionnels et de l’égo.

Rudra Granthi, situé dans Ajna chakra, le dernier nœud une fois dénoué permet de se libérer des attachements aux siddhis (pouvoirs) et d’atteindre la béatitude éternelle.

Un pratiquant régulier de Yoga qui respecte les yamas, les niyamas (règles de vie pour soi et envers autrui), qui arrive à contrôler son corps (postures tenues de façon stable et confortable) et son souffle (pranayama), qui pratique pratyahara (retrait des sens) et la méditation sur les chakras pourra dénouer Brahma Granthi, pour les 2 autres nœuds une vie d’ascèse et de sadhana (pratique intense et assidue) sera le plus souvent nécessaire…

 

 

%d blogueurs aiment cette page :