Corps et Yoga : Hanche

De nombreuses postures de Yoga sollicitent les hanches : le cobra, l’arc, le triangle, le chameau, le chien tête en bas, le guerrier, le demi-pont, l’arbre, la roue ou encore le lotus, etc..

La hanche, nommée articulation coxo-fémorale, n’est pas à confondre avec les os du bassin de gauche et de droite (os iliaques) sur les lesquels on pose les mains dans l’expression « mettre les mains sur les hanches » ou encore lorsque l’on prend le tour de hanches chez un tailleur.

hancheLa hanche est une articulation formée par la tête du fémur (l’os de la cuisse) qui s’encastre dans le cotyle (creux « petit bol » présent sur chaque coté externe des os iliaques), elle est recouverte d’une capsule (manchon fibreux) et de ligaments (tissus fibreux) qui participent à son maintien.

D’un point vue osseux, cette articulation ressemble à une rotule capable d’aller dans toutes les directions, mais son amplitude est limité et bien souvent réduite par l’enraidissement des ligaments et des muscles qui l’entourent.

Les muscles autour de l’articulation de la hanche :

Il en existe un certain nombre (les pelvi-trochantériens, le psoas, l’iliaque, les fessiers, les ischio-jambiers, le quadriceps, les abducteurs et les adducteurs), ils permettent la mobilité et la stabilité de l’articulation, ils s’attachent sur plusieurs os (vertèbres, sacrum, pubis, os iliaque (coxal), coccyx, fémur, patella, tibia et fibula), certains passent uniquement par-dessus l’articulation de la hanche et d’autres par-dessus 2 articulations, hanche et genou.

Ils permettent à l’articulation de faire différents mouvements en mobilisant le fémur : flexion, extension, rotation interne, rotation externe, adduction et abduction, à fémur fixe ils permettront les mouvements du bassin : antéversion, rétro-version, inclinaisons et rotations.

En Yoga, certaines postures demandent une grande amplitude de mouvements de la hanche, il est capital d’assurer la souplesse de cette articulation afin d’éviter de causer des dommages à la colonne vertébrale et/ou aux genoux, si les hanches sont trop raides pour réaliser une posture, et que le pratiquant demande quand-même à son corps de la réaliser, celui-ci le fera mais en compensant plus haut ou plus bas selon la posture et c’est ainsi que l’on se fait mal en Yoga.

L’assouplissement des éléments, muscles et ligaments, autour de l’articulation de la hanche est indispensable afin de préparer de nombreuses postures et assurer la protection du corps, ainsi que le renforcement musculaire, afin de protéger l’articulation, orienter les os et soutenir/retenir une partie du corps.